Château de Caerphilly

Château de Caerphilly

Le château de Caerphilly (en gallois : Castell Caerffili) est un château normand du XIIIe siècle situé au cœur de la ville de Caerphilly, dans le sud du pays de Galles. L'une de ses particularités est de posséder une tour penchée, la Leaning Tower. Le château fut construit par Gilbert de Clare au XIIIe siècle dans le cadre de sa campagne pour conquérir Glamorgan, et fut le témoin de combats intenses entre Gilbert, ses descendants et les dirigeants gallois locaux. Entouré de vastes lacs artificiels - considérés par l'historien Allen Brown être « les moyens de défense en eau les plus élaborés de toute la Grande-Bretagne » - il occupe environ 30 hectares et arrive deuxième dans le classement des plus grands châteaux de Grande-Bretagne. Il est célèbre pour avoir introduit en Grande-Bretagne les moyens de défenses caractéristiques des châteaux concentiques et pour ses grands corps de garde.

Gilbert commença à réaliser des travaux au château en 1268, à la suite de son occupation du nord de Glamorgan. La plus grande partie de la construction qui se produisit au cours des trois années qui suivirent eut un coût considérable. Le projet rencontra l'opposition de son rival gallois Llywelyn le Dernier, le site fut par conséquent brûlé en 1270, puis repris par les agents royaux en 1271. Malgré ces interruptions, Gilbert termina la rénovation du château avec succès et prit le contrôle de la région. L'essentiel du château de Caerphilly, logements luxueux y compris, fut construit sur ce qui est devenu un îlot central, entouré de plusieurs lacs artificiels, une conception que Gilbert avait probablement vue au château de Kenilworth. Les barrages de ces lacs furent davantage fortifiés, et une île située à l'ouest permettait une protection supplémentaire. Les anneaux concentriques de murs inspirèrent les châteaux d' Édouard Ier au nord du pays de Galles, et furent la preuve de ce que l'historien Norman Pounds appelait « un tournant dans l'histoire du château en Grande-Bretagne ».

Le château fut attaqué pendant la révolte de Madog ap Llywelyn en 1294, le soulèvement de Llywelyn Bren en 1316, et lors du renversement d'Édouard II en 1326-1327. Cependant, à la fin du XVe siècle, il tomba en déclin, et au XVIe siècle, les lacs furent drainés et les murs dépouillés de leurs pierres. Les marquis de Bute (en) acquirent la propriété en 1776, et sous le troisième et quatrième marquis (en), d'importants travaux de restauration eurent lieu. En 1950, le château et le parc furent donnés à l'État et les moyens de défense en eau furent inondés à nouveau. Au XXIe siècle, l'organisme du patrimoine gallois Cadw gère le site comme attraction touristique.

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.